fbpx

Chiffres

Clés

Un secteur en pleine expansion

L’oléiculture marocaine soulève un intérêt sans précédent depuis plusieurs années. La filière, qui couvre plus de 55% de la superficie arboricole marocaine, assure plus de de 51 millions de journées de travail par an, soit l’équivalent de 380 000 emplois permanents dont la participation des femmes représente 20 %. Le rôle des femmes dans l’oléiculture est varié et elles sont présentes sur tous les grades hiérarchiques. Grâce à une croissance soutenue, c’est un secteur très porteur pour l’emploi au Maroc.

Une aide pour la population rurale

Depuis 2008, date du lancement du Plan Maroc Vert (PMV), le secteur de l’olivier au Maroc a fait l’objet de plusieurs actions visant à accompagner solidairement la petite agriculture pour augmenter les revenus des populations rurales. La filière oléicole marocaine est une filière socialement responsable & génératrice de revenus notamment dans le monde rural.
Dans ce même contexte, le Millenium Challenge Account (MCA) est destiné à financer des initiatives visant à aider les pays en développement, à améliorer leur économie ainsi qu’à relever le niveau de vie de leurs populations. Il récompense les mesures salutaires qui auront été prises en faveur de la croissance économique et de la réduction de la pauvreté.
Le Projet Arboriculture fruitière du Programme MCA réalisé grâce à l’US AID a permis au Maroc : la plantation de 80 000 ha d’oliviers, la construction de 20 unités de trituration d’olives d’une capacité de trituration de 60 à 80t/jour et d’une capacité globale de stockage de 600t d’huile chacune, et fait au profit de plus de 6843 agriculteurs et de 150 coopératives.
Ce projet d’envergure revêt, par l’ampleur de ses réalisations et ses impacts socio-économiques et environnementaux positifs, un intérêt particulier pour les populations rurales en zones de montagne, en contribuant substantiellement à la réduction de la pauvreté et à l’atténuation de manière significative des effets négatifs des facteurs de précarité au niveau des zones de montagnes.

Des infrastructures aux standards internationaux

Le Maroc se place au 5ème rang mondial en tant que producteur et exportateur avec une production moyenne d’huiles d’olives de l’ordre de 140.000 tonnes par an, tout cela ne serait pas possible sans des infrastructures de qualité aux normes internationales.
Selon Global Competitiveness Report, le Maroc est le 1er pays en Afrique pour la qualité de ses infrastructures.
Depuis plus d’une décennie, le Maroc a lancé des projets de grande envergure visant à élever ses infrastructures aux standards internationaux.

Le réseau portuaire :

Grâce à une façade maritime de 3500 km, le Maroc bénéficie d’une situation géographique avantageuse et d’un positionnement sur le détroit de Gibraltar, au croisement des grands axes mondiaux de communication, ce qui lui confère la meilleure connectivité portuaire en Afrique. Le réseau portuaire marocain est composé de 40 ports dont 13 consacrés au commerce extérieur.
Les ports occupent une place importante dans l’économie nationale puisque 98 % des échanges commerciaux internationaux y transitent.
Considéré en tant que port leader en matière de transport de conteneurs du continent, Tanger Med est une plateforme logistique et industrielle intégrée, connectée à un réseau de transport multimodal (liaisons ferroviaires, autoroute et voie express) pour le transport des marchandises. Le port Tanger Med compte ainsi dans ses rangs les plus grands armements mondiaux (Maersk, CMA CGM, MSC…) ainsi que des leaders portuaires tels que APM TERMINALS et EUROGATE.

Quant au port de Casablanca il est classé actuellement le premier du pays, il s’étend sur 450 ha et offre plus de 8 km linéaires de quai. Il peut accueillir et traiter jusqu’à 40 navires à la fois. Un port multifonctions principalement tourné vers le commerce, sa liaison avec le port de New York en 7 jours permet d’assurer les livraisons dans de bonnes conditions.

Le réseau autoroutier :

Le réseau routier marocain assure 90% des déplacements des personnes et 75% du transport de marchandises.
La longueur totale du réseau routier classé est de 57 334 km, dont 43 318 km revêtu, soit 75% de la longueur du réseau classé.

Les liaisons aériennes :

Grâce à une politique d’Open Sky, les 17 aéroports du Maroc (première plateforme aéroportuaire de la région) sont desservis par une multitude de compagnies internationales et sont reliés aux principales capitales économiques et plateformes d’affaires mondiales.

Chiffres clés

Près de 200 000 tonnes

d’huile d’olive sont produites par an au Maroc

plus de 1 million d’hectares

de superficie de production nationale de l’olivier

La picholine marocaine représente

90% des plantations

la région fes-Meknes concentre

60% des capacités de trituration

la filière a créé plus de

50 millions journées de travail

la production d’huile d’olive au maroc a augmenté

de plus de 70% en l’espace de 25 ans